Les événements de l'Export

Evénement terminé

replay WEBINAIRE : Le secteur de l'élevage en Afrique de l'Est

Date

Du 16 février 2021

au 16 février 2021

Lieu(x)

WEBINAIRE de 9h30 à 11h

FRANCE

Pays concerné(s)

KENYA, ÉTHIOPIE, OUGANDA, TANZANIE, RÉPUBLIQUE UNIE

La filière Agrotech joue un rôle majeur en Afrique de l’Est pesant en moyenne pour 30% du PIB des pays de la zone. Au sein de cette filière, l’élevage tient une place importante tant sur le plan économique (40 % au PIB agricole kényan par exemple) que sur celui de la sécurité alimentaire. Cela étant, de nombreux défis demeurent parmi lesquels celui de la nutrition animale.

Les productions animales jouent un rôle important dans la sécurité alimentaire et dans l'économie du Kenya. Ce secteur contribue en effet pour près de 40 % au PIB agricole kényan, et à 12 % du PIB total, tous secteurs confondus. Il représente la principale source de revenus de 10 M de personnes dans les zones arides et semi-arides du pays. La croissance démographique kenyane devrait continuer à donner un rôle central aux productions animales dans le pays. Dans ce contexte, les aliments pour animaux et suppléments minéraux jouent un rôle crucial notamment en termes de productivité. En 2018, le Kenya a importé pour 48 M€ de produits (20 M€ en 2019). A noter que le secteur privé est développé dans le secteur de l’élevage au Kenya, avec la présence d’importateurs/distributeurs sérieux et reconnus.

En Ethiopie, La filière élevage est caractérisée par une faible productivité, due en particulier à une déficience de la filière alimentation animale. La pénurie d'aliments et leur qualité médiocre restent des problèmes critiques au sein du système de production éthiopien. Le coût des aliments représente la plus grande partie des charges d'élevage et la clé de la productivité, or la fabrication d'aliments composés pour animaux n'est pas suffisante en Ethiopie.

En Ouganda, l’élevage est la principale source de revenus pour plus de 50 % des ménages. Les autorités ougandaises travaillent à la fois à accroître les exportations et à nourrir la population croissante. Le secteur de l'élevage devra se transformer radicalement pour répondre à la demande de nourriture de source animale. A titre d’exemple, la production avicole devrait augmenter de plus de 400% d’ici à 2050. Dans ce contexte, l’alimentation animale jouera un rôle prépondérant alors que le pays importe déjà en 2019 pour 30 MUSD de produits (5.5 MUSD en 2015).

Voir le replay Poser une question