Date de publication :

Secteur Mobilité et Logistique
Pays concerné
Thaïlande
Thématique
Lors de sa visite à Bangkok, le ministre des Affaires étrangères chinois a appelé à l’intensification de la coopération sino-thailandaise, pour la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse devant relier les deux pays. Il a également fait savoir que la connectivité régionale entre la Chine, le Laos et la Thaïlande était une opportunité pour les deux pays d'accélérer leur développement à long terme.
Image info sectorielle

La ligne ferroviaire devrait connecter Bangkok au point frontalier Nong Khai (Laos), et ainsi rejoindre la ligne Laos-Chine dont la construction a débuté en 2021. Une fois finalisée, la ligne devrait permettre aux voyageurs de rejoindre Kunming - capitale de la province chinoise de Yunnan - depuis Bangkok.

Si le projet semble importer aux deux pays, il a pourtant été retardé à de nombreuses reprises depuis son lancement en 2014 (démarches administratives et financières).

Malgré un début de construction en 2017, la première portion relignant Bangkok à Nakhon Ratchasima – province à l’est de la Thaïlande - n’est achevée qu’à 15 %. La complexité technique de l’ouvrage, ainsi que l’investissement financier correspondant pourraient en partie expliquer un tel retard. Estimé entre 5 et 9,9 Mds USD, ce projet représente un coût significatif pour la Thaïlande. Cette situation génère quelques frustrations à Pékin, qui considère cette ligne ferroviaire comme un élément clé du développement de l'initiative Belt and Road (Nouvelles routes de la soie). En octobre dernier, le premier ministre Thaïlandais a évoqué les obstacles logistiques qu’il s’est engagé à traiter rapidement.

La rencontre entre le ministre des Affaires étrangères chinois et son homologue thaïlandais a également abouti à la signature de l'accord instaurant une dispense de visa de 30 jours à partir du 1er mars pour les détenteurs de passeports thaïlandais et chinois, dans l'espoir de raviver le tourisme entre les deux pays, le flux de touriste venant de chine ayant été fortement impacté par la pandémie de COVID-19.

Source : The Diplomat - 30/01/2024