Date de publication :

Secteur Cosmétiques
Pays concerné
Pologne
Thématique
Plus de 46,6 % des Polonaises interrogées dans le cadre d’une étude menée par la marque Mudii ne sont pas satisfaites de l’état de leurs cheveux. 43,1 % ont répondu qu’elles étaient satisfaites, mais que « ça pourrait être mieux ». Seules 10,3 % sont très satisfaites. Alors, où cherchent-elles des solutions à leurs problèmes et sur quoi miser pour les inciter à l’achat ?
Image info sectorielle

Le problème capillaire le plus fréquemment cité (44,9 % des cas) est une épaisseur insuffisante. En 2ème position viennent les frisottis (39,7 %) puis les cheveux abîmés (39,2 %), secs (37,9 %), cassants (35,6 %) et enfin gras (30,8 %). Seules 6 % des femmes interrogées ont déclaré n’avoir aucun problème capillaire.

Quels produits utilisent les Polonaises pour améliorer l’état de leurs cheveux ? Selon l’étude menée par Mudii* le shampooing arrive en 1ère position avec 97,1 % des voix, suivi de l’après-shampooing (84,6 %) puis exæquo du masque et du sérum capillaires (57,9 %). Viennent ensuite l’huile (50,4 %), le gommage (25,4 %), et en dernière place l’ampoule (8,2 %).

Mudii a également voulu savoir si les femmes s’intéressaient aux tendances capillaires et quelles sources utilisaient-elles pour s’informer ?. Le constat : 30 % des consommatrices suivent les tendances sur les réseaux sociaux, 21,5 % utilisent plusieurs sources, 13,6 % lisent des articles d’experts, 8,7 % en discutent avec leur coiffeur et 6,4 % avec des amies. En revanche, 19,7 % déclarent ne suivre aucune tendance. Les femmes célibataires (39,6 %), les mères célibataires (31,6 %) et les femmes mariées (28,1 %) aux revenus moyens (36 %) et élevés (32,5 %) utilisent le plus les réseaux sociaux pour s’informer.

Que pousse les consommatrices à l’achat d’un produit capillaire selon elles ? La plupart indique le prix (79,3 %), mais les nutriments arrivent en 2ème place (56,9 %). Les autres critères sont : le résultat final (39,1 %), la marque (31,8 %), la recommandation d’un expert (30,5 %), l’efficacité (23,9 %), l’odeur (18,9 %), les tests en laboratoire (17,6 %), l’opinion d’une amie (13,8 %), d’un influenceur (12,9 %), le respect de l’environnement (10,7 %) et l’emballage (4,9 %).

Combien les Polonaises dépensent-elles chaque mois en soins capillaires ? 24,2 % dépensent entre 35 et 50 EUR alors que 17,6 % admettent dépenser plus de 50 EUR. 54,8 % ont révélé acheter des marques moyen de gamme, 21,7 % misent sur les cosmétiques bio et 15,4 % sur les cosmétiques premium. Ces catégories sont surtout plébiscitées par les femmes aux revenus élevés. Il s'agit généralement de femmes âgées de 27 à 42 ans (19,2 %) et de 43 à 58 ans pour les marques premium et de plus de 59 ans (40,5 %) et de 43 à 58 ans pour les marques bio.

*Données collectées selon la méthode CAWI auprès de 1013 femmes entre juill. et nov. 2023.

Source : wiadomoscikosmetyczne.pl - 23/26.01.2024