Date de publication :

Secteur Mobilité et Logistique
Pays concerné
Allemagne
Thématique
Les premières mesures de construction pour le deuxième hall de l'usine de maintenance ICE de la Deutsche Bahn (DB) à Cottbus ont été lancées. Le ministre-président du Brandebourg, Dr. Dietmar Woidke, et Dr. Daniela Gerd tom Markotten, directrice de la numérisation et de la technique de la DB, ont donné ensemble aujourd'hui le premier coup de pioche symbolique à l'issue de la quatrième réunion de la Task Force du site ferroviaire de Cottbus.
Image info sectorielle

Le hall de plus de 500 mètres de long et à quatre voies vient compléter l'usine de maintenance la plus moderne et la plus grande de la DB. En janvier déjà, la DB avait mis en service le premier hall d'usine à deux voies à Cottbus, moins de 20 mois après le premier coup de pioche et dans les délais. Les travaux de terrassement pour le deuxième projet de construction ont également commencé en janvier. En 2026, le hall de maintenance à quatre voies plus la ligne de peinture devrait être mis en service à Cottbus. Quatre ans seulement après le début des travaux, l'usine la plus moderne de la DB disposera alors de toutes les capacités pour la maintenance lourde de l'ensemble de la flotte ICE 4.

L'ICE 4 est l'épine dorsale du trafic grandes lignes de la DB, le groupe a commandé 137 de ces trains. Au total, environ 450 ICE de différentes séries devraient circuler sur les rails d'ici la fin de la décennie. Plus de trains nécessitent également plus de capacités de maintenance. Grâce à une technologie innovante, la nouvelle usine de Cottbus veille à ce que les trains soient rapidement remis sur les rails. Ainsi, davantage de personnes peuvent voyager de manière confortable avec un impact réduit sur l'empreinte carbone - un atout pour le tournant des transports en Allemagne.

Le nouveau hall d'usine sera long de plus de 500 mètres et large d'environ 200 mètres. À partir de 2026, quatre voies permettront aux trains ICE d'entrer en pleine longueur pour la maintenance. Grâce à des technologies innovantes telles que des lunettes à réalité augmentée, des applications pour la gestion du matériel et des trains de matériel à propulsion électrique, les trains pourront être entretenus beaucoup plus rapidement à Cottbus que dans d'autres usines, où le nombre d'opérations pour la révision est plus complexe et prend plus de temps.

Lors de la réunion de la Task Force du site ferroviaire de Cottbus, un point de situation concernant la main-d'œuvre qualifiée en Lusace a été abordé: la DB a d'abord embauché environ 450 apprentis et collaborateurs sur le site de Cottbus. Jusqu'à la mise en service du hall actuellement en construction en 2026, environ 1 200 emplois industriels et places de formation supplémentaires doivent être créés. Une bonne moitié des emplois créés seront occupés par des apprentis de la DB, qui a augmenté de manière significative ses activités de formation depuis la décision d'implanter le site à Cottbus.

Source : Deutsche Bahn, 04.03.2024