Date de publication :

Secteur Mobilité et Logistique
Pays concerné
Japon
Thématique
Le Japon et l'Union européenne prévoient de collaborer officiellement au développement de matériaux avancés dans des domaines tels que les puces et les batteries de véhicules électriques, en partie pour réduire leur dépendance vis-à-vis de la Chine.
Image info sectorielle

Le Japon et l'Union européenne prévoient de collaborer officiellement au développement de matériaux avancés dans des domaines tels que les puces et les batteries de véhicules électriques, en partie pour réduire leur dépendance vis-à-vis de la Chine.

Le projet de création d'un cadre de coopération en avril a été révélé par Iliana Ivanova, commissaire de la commission européenne chargée de l'innovation et de la recherche, dans une interview accordée à Nikkei.

"Il est tout à fait logique d'étendre la coopération en tant que partenaires partageant les mêmes idées et de poursuivre les opportunités de collaboration dans le cadre de nos programmes de recherche et d'innovation respectifs, dans un véritable esprit de coopération et de réciprocité", a-t-elle déclaré.

"Le Japon et l'UE sont toujours à la pointe de l'innovation mondiale en matière de matériaux avancés", a-t-elle ajouté, notant que les investissements dans l'industrie s'élèvent à 19,8 Mds EUR (21,4 Mds USD au taux actuel) dans l'UE et à 14 Mds EUR au Japon en 2020.

"Un dialogue renforcé pour discuter des domaines d'intérêt commun et d'une éventuelle collaboration ne peut être que bénéfique pour les deux parties", a-t-elle ajouté.

Dans le cadre de ce qui a été provisoirement appelé le dialogue sur les matériaux avancés, les parties lanceront des discussions régulières sur les propositions de collaboration, principalement entre les secrétariats. Les institutions japonaises et européennes qui mènent des recherches sur les matériaux de pointe seront également impliquées.

L'UE a demandé aux deux parties de travailler ensemble. Mme Ivanova a indiqué que la collaboration porterait probablement sur les matériaux destinés aux énergies renouvelables, à la mobilité, à la construction et à l'électronique.

Source : Nikkei Asia, 31/03/24