Date de publication :

Secteur Transition écologique
Pays concerné
Pays-Bas
Thématique
Les Pays-Bas se trouvent à un tournant énergétique notable, avec une volonté politique croissante de miser sur l'énergie nucléaire comme solution durable à la crise climatique et aux besoins énergétiques du pays.
Image info sectorielle

Cette tendance se manifeste par l'ambition récente du gouvernement néerlandais d'augmenter le nombre de ses centrales nucléaires, passant d’un objectif de deux à quatre centrales. Un tel projet, soutenu par une majorité parlementaire, symbolise une rupture avec le passé où le nucléaire était un sujet tabou, illustrant ainsi une "renaissance nucléaire" selon le député Silvio Erkens du VVD. Cette initiative répond à la nécessité de diversifier les sources d'énergies propres, au vu des limites de l'éolien et du solaire pour satisfaire la demande énergétique nationale.
Cependant, cette ambition fait face à des défis de taille, notamment en termes de capacité d'intégration au réseau électrique national. Un rapport récent de TenneT, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité néerlandais, soulève des préoccupations techniques quant à la faisabilité d'ajouter deux nouvelles centrales à l'horizon 2035. Avec l'augmentation prévue de l'énergie éolienne, le réseau pourrait, dans le meilleur des cas, n'accueillir qu'une seule nouvelle centrale dans la région de Borssele, et ce, sous réserve d'hypothèses optimistes quant à la demande future d'électricité. La construction de deux centrales engendrerait des contraintes majeures sur le réseau de haute tension, rendant potentiellement l'investissement moins attrayant pour les entreprises, du fait d'une utilisation limitée de ces infrastructures.

Face à ces défis, le gouvernement néerlandais, par la voix du ministre démissionnaire du Climat Rob Jetten, reconnaît les "incertitudes" soulevées par le rapport de TenneT mais reste déterminé à poursuivre ses plans. Il envisage des solutions telles que des investissements supplémentaires dans les infrastructures de réseau et l'examen de nouvelles localisations pour la production d'énergie éolienne offshore, afin de surmonter ces obstacles techniques.
Cette situation met en lumière les complexités inhérentes au déploiement de l'énergie nucléaire dans un contexte de transition énergétique rapide et de capacités limitées du réseau électrique. Bien que les Pays-Bas affichent une ambition claire de développer leur capacité nucléaire, le chemin à parcourir reste semé d'embûches techniques et nécessitera des efforts considérables en termes de planification et d'investissement. Pour les entreprises françaises intéressées par le marché énergétique néerlandais, cette évolution représente à la fois des opportunités de participation à des projets d'infrastructure d'envergure et le besoin de naviguer dans un paysage énergétique en pleine mutation.

Sources : La Chambre des représentants veut quatre grandes centrales nucléaires au lieu de deux (nos.nl) - 05/03/2024