Date de publication :

Secteur Mobilité et Logistique
Pays concerné
Japon
Thématique
Le ministre japonais des sciences, Masahito Moriyama, a annoncé mardi qu'il se rendrait aux États-Unis pour signer, dans le courant de la semaine, un accord avec la NASA affirmant la coopération de Tokyo dans le cadre d'un programme d'exploration lunaire mené par les États-Unis.
Image info sectorielle

Le programme Artemis vise à envoyer des astronautes américains sur la surface lunaire en 2026, pour la première fois depuis plus d'un demi-siècle. Moriyama et Bill Nelson, administrateur de la National Aeronautics and Space Administration, devraient convenir d'un accord prévoyant également le voyage de deux astronautes japonais sur la Lune.

Leur rencontre intervient alors que le premier ministre Fumio Kishida et le président américain Joe Biden doivent tenir un sommet à Washington.

En outre, le Japon prévoit de fournir un rover lunaire pour se rendre sur la surface de la Lune, que les astronautes pourront conduire sans porter de combinaison spatiale et dans lequel ils pourront dormir. Toyota Motor Corp. est le fer de lance de son développement.

Le Japon transportera également des fournitures à Gateway, un avant-poste en orbite lunaire prévu dans le cadre du programme.

Outre le retour d'humains sur la Lune et l'avancement de l'exploration lunaire, l'objectif ultime du programme Artemis est l'exploration de Mars.

Source : Mainichi, 09/04/24