Date de publication :

Secteur Produits alimentaires
Pays concerné
Hong-Kong RAS
Thématique
Des produits frais qui pourraient bénéficier d’un dédouanement plus rapide pour passer la frontière chinoise.
Image info sectorielle

Les boulangeries hongkongaises regardent attentivement le marché chinois tandis que les procédures pour les produits frais tels que croissants, tartelettes portugaises, biscuits, s’adoucissent. En effet, mardi prochain, certaines mesures seront allégées, tant du côté de la douane chinoise que hongkongaise.

Les procédures actuelles n’autorisent le passage de frontière qu’à la réception des résultats de test sur produit. Une attente de résultat qui pouvait retarder le dédouanement. Cette accélération de processus serait possible pour les boissons non alcooliques et non laitières, les pâtisseries, le pain, la confiserie et les chocolats.

La boulangerie Bakehouse voit dans ce dédouanement accéléré un moyen d’atteindre de nouveaux prospects et ce jusque dans la « Greater Bay Area » qui comprend Hong Kong, Macau, mais aussi plusieurs villes dans le Guangdong.  Une chaîne qui connaît de longues files d’attente car elle est victime de son succès auprès de la clientèle chinoise. Une nouvelle qui est synonyme d’ouverture de marché.

La boulangerie Kee Wah bakery, autre établissement réputé en Chine continentale pour son savoir-faire Hongkongais, voit une réelle opportunité pour élargir sa gamme avec des produits de plus courte durée de conservation, mais aussi un moyen de réduire le temps et le coût du transport grâce à des livraisons plus importantes.

En 2023, la valeur des catégories alimentaires concernées par cette nouvelle réglementation est estimée à 2,84 Mds USD, ce qui correspond à 56 % de la valeur totale des produits alimentaires fabriqués à Hong Kong et exportés vers le continent.

Source : South China Morning Post (SCMP), Oscar Liu, 12/05/2024