Date de publication :

Secteur Retail, Services et Culture
Pays concerné
Allemagne
Thématique
Image info sectorielle

Le comité économique du Parlement européen a voté en faveur d'une réforme de la protection des dépôts, provoquant l'inquiétude des banques allemandes, notamment les caisses d’épargnes (Sparkassen) et les banques populaires (Volksbanken). Ces établissements devront contribuer à un nouveau fonds européen de garantie des dépôts, conçu comme une réassurance en cas d'insuffisance des fonds nationaux.

Les Sparkassen et les Volksbanken s'opposent fermement à cette initiative, craignant que leurs systèmes de protection, qui assurent la totalité des dépôts de leurs clients en cas de faillite, ne soient affaiblis par des coûts supplémentaires. Les banques allemandes dénoncent également le risque de voir leurs contributions utilisées pour sécuriser les dépôts des grandes banques internationales en difficulté.

Cette réforme intervient après l'échec de la mise en place d'une assurance-dépôts européenne complète, connue sous le nom d'EDIS, en raison de la résistance de plusieurs États membres, dont l'Allemagne. Le nouveau fonds représente une première étape vers une union bancaire plus intégrée pour renforcer la stabilité financière en Europe.

Avant d'être adoptée, la réforme doit encore passer par plusieurs étapes, incluant des négociations avec les États membres et une validation finale lors de la prochaine législature du Parlement européen, après les élections de juin. Les banques allemandes et députés allemands espèrent encore influencer la mise en œuvre de cette réforme pour protéger leurs intérêts.

Source : Handelsblatt, Elisabeth Atzler, Carsten Volkery, 19/04/2024