Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
Allemagne
Thématique
Image info sectorielle

Les États membres de l'Union européenne (UE) ont adopté des règles strictes pour encadrer l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA). Ce nouveau cadre, qui entrera en vigueur au printemps 2026, s'appliquera à toutes les éditeurs, fournisseurs, utilisateurs, offrant ou utilisant des systèmes d'IA au sein de l'UE.

Ce règlement vise à garantir la transparence, la traçabilité, l'équité et l'impact environnemental des systèmes d'IA. Les applications jugées à haut risque, comme la reconnaissance faciale dans les lieux publics, devront répondre à des exigences strictes, nécessitant des autorisations judiciaires pour leur utilisation par les forces de l'ordre. Certaines pratiques, telles que la surveillance biométrique de masse et le « crédit social », seront interdites.

Les critiques soulignent néanmoins des lacunes, notamment en matière de contrôle des contenus générés par IA. Le Digitalverband Bitkom, soit une association numérique, et certains députés européens craignent que la régulation ne freine l'innovation et devienne rapidement obsolète. Le ministre allemand du numérique, Volker Wissing, appelle à une régulation adaptable, garantissant l'innovation.

Les entreprises auront deux ans pour se conformer avant que des sanctions, incluant des amendes, ne soient appliquées en cas de non-respect. La Commission européenne espère que cette législation posera les bases et servira de référence pour la mise en place d’une norme internationale en matière de régulation de l'IA.

Source : Tagesschau, 21/05/2024