Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
Brésil
Thématique
Image info sectorielle

Ericsson et Huawei représentent environ 98 % des ventes d'équipements d'infrastructure 5G dans le pays. Les données ont été présentées par Sidney Azeredo Nince, conseiller auprès de la surintendance des subventions et des ressources pour la fourniture de services de télécommunications à l'Agence nationale des télécommunications (Anatel).

Selon lui, 54 % des équipements sont fournis par Ericsson, tandis qu'un peu plus de 44 % proviennent de Huawei. Le reste provient de Nokia. En ce qui concerne les fabricants de téléphones portables certifiés par l'agence, il y a 182 modèles, dont plus de 50 % proviennent de Samsung, suivi de Motorola et de Xiaomi.

Dans sa présentation, M. Nince a également indiqué qu'actuellement 23 121 stations de réseau 5G ont été autorisées par Anatel dans 758 villes. « Selon l'engagement, nous devrions être dans la phase d'augmentation du nombre de stations dans les capitales. Mais nous avons déjà un certain nombre de municipalités où le réseau a déjà commencé à être déployé », a-t-il déclaré.

Sur les 5 570 villes brésiliennes, 4 143 disposent déjà de la bande de 3,5 GHz disponible pour l'utilisation de la 5G. « Avec 74% des municipalités activées, nous sommes presque à la fin du calendrier de libération qui devait expirer le 1er janvier 2026. Nous avons donc plus d'un an d'avance sur le calendrier de mise à disposition de la bande », a déclaré M. Nince.

Source : Telesintese, Simone Costa, 21/05/2024