Date de publication :

Secteur Transition écologique
Pays concerné
Allemagne
Thématique
La Timber Factory sera le premier campus munichois en construction hybride en bois et pose ainsi de nouveaux jalons en matière de construction durable. Les développeurs de projets d'UBM Development et d'ARE Austrian Real Estate vont bien au-delà de l'utilisation de bois et de matériaux recyclés. Avec pas moins de 7 solutions pour une construction durable sur le plan écologique et économique, le quartier de 59 000 m² doit redéfinir l'économie circulaire dans le secteur de la construction. À partir de 2026, des entreprises issues des secteurs les plus divers, comme les sciences de la vie ou l'automobile, pourront occuper les premières surfaces pour leur production, leurs laboratoires et leurs bureaux.
Image info sectorielle

Solution 1 : utiliser des matériaux qui préservent les ressources 

Au cours du 20e siècle, l'extraction des minéraux d'arbres a été à elle seule, multipliée par 34. Pour la Timber Factory, la joint-venture de développeurs a donc recours au bois, une matière première renouvelable. La liste des avantages est longue : non seulement le bois absorbe le CO2 pendant sa croissance, mais sa mise en œuvre nécessite également beaucoup moins d'énergie que le béton. En partie, les déchets de la production de bois sont recyclés thermiquement ou transformés en combustibles biogènes comme les copeaux de bois, afin d'économiser de l'énergie dans le processus de production. "Si nous voulons des villes et des bâtiments durables, il n'y a pas d'autre solution que de repenser l'utilisation des matériaux. Dans les nouvelles constructions, le bois est le matériau le plus durable et celui qui émet le moins de CO2", explique Bastian B