Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
États-Unis d'Amérique
Thématique
Le Chips and Science Act, qui date de l'été 2022, prévoit 52,7 Mds USD pour relancer la production de semi-conducteurs aux États-Unis, avec l'idée que l'argent public serve de tremplin pour des investissements privés, ici un exemple concret avec Samsung Electronics au Québec
Image info sectorielle

Décidés à réduire leur dépendance aux semi-conducteurs de pointe, les États-Unis ont annoncé avoir accordé jusqu'à 6,4 Mds USD de subventions au géant sud-coréen Samsung pour produire au Texas ces composants indispensables aux nouvelles technologies.

Le département du Commerce et Samsung Electronics ont signé un protocole d'accord préliminaire accordant jusqu'à 6,4 milliards USD de financement direct de nouvelles usines, selon un communiqué de Washington.

Samsung devrait investir plus de 40 Mds USD dans la région dans les années qui viennent permettant ainsi la création de plus de 20 000 emplois, a ajouté le département du Commerce.

Des téléphones portables aux voitures électriques, en passant par l'intelligence artificielle ou les équipements militaires de précision, les semi-conducteurs sont indispensables.

Les deux premiers fabricants de puces mémoire au monde, y compris celles à large bande passante (HBM) utilisées par l'IA, Samsung et SK Hynix, sont basés en Corée du Sud.

Jusqu'ici, les États-Unis sont très dépendants de l'Asie pour ces composants, et donc vulnérables en cas de crise géopolitique, en particulier dans une région sous haute tension comme celle de Taïwan, île dont la Chine revendique la souveraineté.

L'accord conclu avec Samsung va sceller le rôle central du Texas dans l'industrie des semi-conducteurs aux États-Unis, s'est félicité le président américain Joe Biden dans un communiqué.

Ces installations vont soutenir la production de certaines des puces les plus puissantes au monde, qui sont essentielles pour des technologies comme l'intelligence artificielle et vont renforcer la sécurité nationale, a ajouté le communiqué.

D'après le dernier accord, Samsung va également étendre ses installations existantes au Texas, a précisé le département du Commerce.

En plus de cette expansion, nous allons renforcer l'écosystème local en matière de semi-conducteurs aux États-Unis, selon Kyung Kye-hyun, co-PDG de Samsung Electronics, cité dans le communiqué de Washington.

Source : Radio Canada - 15 avril 2024