Date de publication :

Secteur Transition écologique
Pays concerné
Allemagne
Thématique
Le Land de Schleswig-Holstein demande aujourd'hui au gouvernement fédéral d'améliorer le cadre économique et réglementaire des installations de biogaz. Le Bundesrat s'est désormais rangé derrière cette initiative.
Image info sectorielle

Le Bundesrat a approuvé vendredi la demande du Land visant à garantir et à renforcer le rôle du biogaz et du biométhane dans la transition énergétique. Dans cette initiative, le gouvernement du Land a demandé au gouvernement fédéral d'améliorer les conditions générales des installations de biogaz afin de préserver les installations menacées et les réseaux de chaleur qui y sont liés, a indiqué le ministère de l'Environnement à Kiel.

"La bioénergie a besoin d'un nouvel avenir : dans l'approvisionnement en chaleur et comme solution de stockage flexible dans le système électrique climatiquement neutre et dans les applications industrielles", a déclaré le ministre de l'Environnement Tobias Goldschmidt (Verts). Selon lui, il incombe au législateur fédéral d'exploiter le potentiel de la bioénergie et d'offrir des perspectives aux exploitants.

De nombreuses anciennes installations de biogaz, notamment dans le nord de l'Allemagne, seraient sur le point de disparaître. Selon le ministère de l'Environnement, l'une des raisons est ce que l'on appelle le "quota sud", selon lequel les installations du sud de l'Allemagne reçoivent au moins 50% du volume de l'appel d'offres EEG.

C'est pourquoi de nombreux exploitants du nord n'ont pas obtenu d'adjudication ou la poursuite de l'exploitation des réseaux de chaleur au biogaz existants est menacée. Sans subvention, la poursuite de l'exploitation n'est pas rentable. Pour contrer cette tendance, l'initiative du Bundesrat demande que soit lancé cette année un appel d'offres ouvert pour les installations de biogaz existantes qui approvisionnent les réseaux de chaleur, a-t-on appris.

"Pour atteindre l'objectif de la neutralité climatique, nous devons maintenant travailler d'arrache-pied pour transformer non seulement notre approvisionnement en électricité, mais aussi notre approvisionnement en chaleur", explique Goldschmidt. Dans les deux cas, les installations de biogaz pourraient jouer un rôle décisif. Mais pour cela, le gouvernement fédéral doit maintenant changer les conditions, car celles-ci freinent au lieu d'encourager.

Selon le ministère de l'environnement de Kiel, 1009 installations de biomasse étaient en service dans le Schleswig-Holstein à la fin de l'année 2023. Concrètement, près de 70 installations sont actuellement menacées de disparition, car leur rémunération par la loi sur les énergies renouvelables (EEG), d'une durée de 20 ans, est sur le point d'expirer.

Hamburger Abendblatt, le 26 avril 2024.