Date de publication :

Secteur Retail, Services et Culture
Pays concerné
Royaume-Uni
Thématique
Une étude de la fintech Wise montre que près de 15 M de Britanniques pourraient avoir été victimes d'escroqueries au cours des 12 derniers mois.
Image info sectorielle

D'après un sondage réalisé auprès de 2 000 adultes britanniques, 28% d'entre eux ont perdu de l'argent à cause d'escrocs, soulignant la nécessité d'une sensibilisation accrue et de mesures de protection face à la sophistication croissante des escroqueries.

Pour lutter contre ce fléau, Wise a lancé la Royal Academy of Scamatic Arts (RASA) avec le soutien de We Fight Fraud. Cette académie fictive propose une série de vidéos sur cinq types courants d'escroqueries : usurpation d'identité, location, emploi, investissement et marché. RASA vise à sensibiliser le public aux techniques des escrocs pour mieux détecter les signaux d'alarme.

Wise a aussi investi dans des modèles d'apprentissage automatique pour repérer et prévenir les fraudes. L'entreprise offre une assistance téléphonique 24/7 et des fonctions de sécurité client, comme des codes de communication sécurisés.

L'étude révèle que les escrocs utilisent des moyens de pression (19%) et d'intimidation (15%), ainsi que des méthodes de plus en plus complexes. Un quart des victimes ont été prises au dépourvu, et 60% des personnes interrogées craignent que les avancées en intelligence artificielle rendent les escroqueries encore plus difficiles à détecter.

Source : The Fintech Times, 24/06/2024