Date de publication :

Secteur Equipements et Solutions pour l'Agriculture et l'Agroalimentaire
Pays concerné
Algérie
Thématique
Image info sectorielle

Un projet novateur de production d'engrais naturels, fruit d'une collaboration algéro-canadienne entre l'Université Blida 1 et le Centre d'études chimiques appliquées du Québec, a été récemment agréé par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural. Ce projet, développé sur une période de quatre ans, vise à produire des engrais organiques écologiques à partir de champignons naturels présents dans les racines des plantes. L'objectif est d'améliorer la qualité et le rendement des cultures agricoles en Algérie, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire du pays.

À la suite de l'agrément, l'université Blida 1 a annoncé la création d'une filiale appelée "Mycorrhizae" chargée de la production et de la commercialisation de ces engrais naturels. Cette initiative s'inscrit dans une volonté de promouvoir une agriculture durable en Algérie en proposant des alternatives aux engrais chimiques nocifs pour la santé publique.

Les résultats préliminaires de ce projet sont très encourageants, notamment en termes de rendement agricole, particulièrement en période de sécheresse ou dans les zones désertiques. Des tests réalisés en collaboration avec la Chambre d'agriculture de la wilaya ont montré des améliorations significatives dans la croissance des cultures, notamment des agrumes, des légumineuses et des céréales.

En parallèle, l'université Blida 1 cherche à obtenir des financements auprès d'industriels et d'opérateurs économiques pour étendre la production et la commercialisation de ces engrais à plus grande échelle, à travers la mise sur pied de 2 usines pour la production d’une moyenne de 50 tonnes/jour d’engrais. L'objectif est de couvrir les besoins du marché local en engrais naturels et de mettre fin à leur importation.

Source : Algérie Eco – 21/02/2024