Les événements de l'Export

POLECO Poznan 2021

Un événement

Programme Nouvelle-Aquitaine

Date

Du 13 octobre 2021

au 15 octobre 2021

Lieu(x)

Poznan

POLOGNE

LA POLOGNE, UN MARCHÉ D'OPPORTUNITÉS

Le marché Polonais de l’environnement présente aujourd’hui des opportunités incontestables et ce dans de nombreux sous-secteurs où plusieurs projets de développement et d’investissements de municipalités ont pu être identifiés, projets sur lesquels les entreprises françaises peuvent se positionner. 

* DECHETS  - Collecte, tri, recyclage et  valorisation

  • La valeur du marché des déchets s’élevait, fin 2019, à près de 3,5 Mds EUR, celle du secteur des déchets industriels et de production à 1, 7 Md EUR et celle du secteur des déchets urbains à 1, 8 Md EUR. Les estimations pour l’année 2024 s’élèvent à 4,9 Mds EUR dont 2 Mds EUR pour les déchets industriels et 2, 9 Mds EUR pour les déchets urbains.
  • La Pologne doit atteindre d’ici les 2-3 prochaines années un taux de recyclage de 50 %. Ce dernier étant actuellement de 25 %.
  • Selon le dernier amendement à la loi d’août 2019, les communes sont dans l’obligation d’assurer le bon tri des déchets et la bonne collecte sélective des déchets, ce qui nécessite pour les sociétés de collecte de nouveaux investissements et qui laisse présager de bonnes opportunités pour les sociétés françaises.
  • A été retirée de la loi sur les déchets la disposition concernant la limite de 30 % du volume des déchets communaux à incinérer. Grâce à cet amendement, les collectivités locales pourront investir dans la construction d’installations de valorisation thermique de déchets avec récupération de chaleur. Des changements pourtant fortement critiqués par certains experts qui rappellent que, conformément aux directives européennes, la Pologne est obligée d’augmenter ses niveaux de recyclage des déchets communaux.
  • En novembre 2020, l’organisme en charge des déchets de la ville de Varsovie, Miejskie Przedsiębiorstwo Oczyszczania (MPO), a signé avec la société coréenne POSCO un contrat pour la construction d’un incinérateur. La valeur du contrat s’élève à 1,668 Md PLN (3,7 millions d’euros) net. L’incinérateur à Targowek devrait être opérationnel à la fin de 2023. Le projet prévoit la construction de 2 lignes d’incinération (traitement possible de 267 000 tonnes/an - avec possible extension à une 3e ligne et 500 000 t/an) alors que les capacités actuelles sont de 40 000 t. L’incinérateur produira l’énergie pour environ 16 000 ménages et le chauffage pour 12 000 logements.)

*  EAU-ASSAINISSEMENT - gestion et  traitement

  • La Pologne compte environ 3 257 stations d’épuration communales et 882 stations d’épuration industrielles. 
  • 26 % de la population n’est toujours pas connectée au réseau de canalisations.
  • Selon les informations relayées par la presse, la Pologne pourrait être sanctionnée pour le non-accomplissement des obligations découlant du traité d’adhésion et de la "directive cadre sur l’eau" concernant, entre autres, le nombre de ménages raccordés aux canalisations et les installations de traitement des eaux usées. Les pénalités pourraient s’élever à 5 Md€. Afin d’améliorer ces indicateurs, le Ministère du climat et de l’environnement prépare la VIe actualisation du Programme National du Traitement des eaux urbaines résiduaires (KPOŚK) à l’horizon 2027. Son projet, d'une valeur totale d’investissements estimée à presque 25 Md PLN (5,7 Md€), prévoit : - la modernisation de 511 km de réseaux de canalisation ; - des investissements sur 1 040 stations d'épuration des eaux urbaines résiduaires ; - la construction de 66 nouvelles stations d'épuration des eaux urbaines résiduaires ; - la construction de 5 777 km de réseaux d’assainissement ; - la réalisation des projets de gestion des boues d'épuration. 
  • La Pologne prépare son « Plan de lutte contre les conséquences de la sècheresse au sein des bassins hydrographiques ». Le pays dispose de ressources hydriques relativement faibles (plus pauvres que celles de l’Égypte) et utilisées de façon peu efficace.
  • La société de gestion du réseau d’adduction et de canalisations à Varsovie prévoit à elle seule d’investir 1,2 Md PLN (279 M EUR) à l’horizon 2021. 637 M PLN (148 M EUR) doivent être financés par le NFOSiGW (Fond national pour la protection de l’environnement et de gestion d’eau).
  • L’agglomération de Varsovie investira 500 M EUR dans le développement du réseau d’adduction et de canalisations notamment pour la mise en place d’un système central de gestion du système d'assainissement combiné.
  • La ville de Łódź (3e plus grande ville de Pologne) va moderniser la station de traitement des eaux usées pour l’agglomération de Łódź. Le projet, qui devrait être finalisé d’ici 2022, représente un budget de 132,5 M PLN (30,8 M EUR).
  • Plus de 130 millions d'euros vont être consacrés aux investissements par la société municipale des eaux et des égouts de Wroclaw (création d’infrastructures modernes assurant l'approvisionnement en eau et la collecte des eaux usées, réparation des puits d'infiltration et  construction de réservoirs d'eau de pluie, adaptation au changement climatique).
  • Le Ministère de l'Infrastructure met actuellement en œuvre le projet "Développement d'investissements pour améliorer la qualité et réduire les pertes d'eau destinée à la consommation humaine", qui est financé par des fonds européens dans le cadre du programme opérationnel Infrastructure & Environnement 2014-2020 (toujours en cours). 
  • Le déversement d'eaux usées municipales non traitées dans les rivières est assez fréquent en Pologne : 92,75 % des rivières et cours d'eau polonais sont considérés en très mauvais état.

Autres projets eau en cours

à Varsovie

  • Depuis le début de la panne du système de transmission des eaux usées à la fin du mois d'août, le MPWIK (société municipale de traitement des eau) a dépensé plus de 15 millions d'euros pour la construction d'une dérivation et d'un nouveau collecteur.
  • La compagnie municipale des eaux et des égouts de Varsovie a annoncé un appel d'offres pour la deuxième ligne d'un système de transport alternatif à la station d'épuration "Czajka", a informé le porte-parole de MPWiK, Marek Smółka. L'investissement doit être achevé à la mi-2021.

à Poznan

  • La première installation de cogénération, qui sait récupérer la chaleur des eaux usées et produire de l'électricité, a été lancée en octobre 2020 dans une usine de traitement  à Szlacheçin près de Poznan. Le système vise à réduire les émissions de dioxyde de carbone de deux mille tonnes par an.  Le démarrage de l'installation est le résultat d'une coopération entre Veolia et Aquanet.

* AIR - amélioration de la qualité de l'air

  • 36 des 50 villes les plus polluées en particules fines en Europe sont situées en Pologne selon l’OMS.
  • La pollution de l’air y cause près de 50 000 décès par an.
  • 50 % de la pollution atmosphérique provient du chauffage individuel, 4 foyers sur 5 se chauffant avec un poêle à charbon.
  • Le programme « Air Pur », instrument de financement lancé en septembre 2018 devrait être finalisé d’ici à 2029 : son budget s’élève à 103 Md PLN (24 Md€), dont 63,3 Md de subventions et 39,7 Md PLN d’avances remboursables. Les fonds sont alloués avant tout à la modernisation thermique ainsi qu’au changement des appareils de chauffage. La subvention varie de 30 à 90 % des coûts éligibles de l'investissement en fonction du revenu des ménages. Le programme prévoit le remplacement de 4 millions de chaudières dans les dix ans. Pourtant, seulement 172 000 demandes ont jusqu'à présent été déposées pour une valeur de 3,3 Md PLN.
  • Selon les informations de presse, les investissements dans la modernisation thermique et l’échange de poêles de chauffage dans le cadre du Programme « Air Pur » (Czyste Powietrze) seront l’un des éléments du Plan National de Relance financé par l’Union Européenne. Pour renforcer le budget du Programme, le Ministère du climat et de l’environnement pourrait solliciter un montant de 8 Md€. Il est fort probable que l’achat de nouveaux poêles à charbon et à gaz sera exclu de ce financement.

* DEPOLLUTION DES SOLS

La Pologne, pays fortement industrialisé, est soumis à des problèmes de pollution notamment de pollution des sols. Une loi Polonaise oblige les propriétaires de terrains à les traiter lorsqu’ils sont pollués. Compte tenu du fait que le marché polonais est le 7e marché BTP en UE, les nouveaux terrains sont fortement recherchés par les investisseurs (immobilier, industriels, constructeurs). La Pologne représente ainsi un fort potentiel pour les sociétés actives dans l’analyse, la remédiation et dépollution des sols.

LE SALON POLECO - POURQUOI PARTICIPER ?

Le salon POLECO Poznan, qui se tiendra du 13 au 15 octobre, est et reste l’évènement leader en Europe Centrale et Orientale pour tous les sujets liés à la protection de l’environnement et à la gestion des services municipaux. Il rassemble plus de 300 exposants de 12 pays (fabricants, fournisseurs, organismes/fédérations) et plus de 8 000 visiteurs (techniciens, décisionnaires, municipalités et milieu industriel). 

Typologie des visiteurs du salon

  • L’administration gouvernementale et les gouvernements locaux
  • Services publics
  • Les entreprises de gestion des eaux
  • Les entreprises de chauffage
  • Des sociétés de gestion et l'entretien de la verdure urbaine
  • Les entreprises de conseil environnemental

* Business France vous propose  3 jours de présence-visibilité et d'exposition sur un espace France partagé et de rencontres.

* Venez lier de nouveaux contacts, présenter votre savoir-faire et vos solutions, vous positionner sur des projets, durant le rendez-vous incontournable des professionnels, acteurs et décideurs publics et privés du marché Polonais de l’eau-assainissement, des déchets (collecte-tri-recyclage-valorisation), de l’économie circulaire et de la qualité de l’air.

* Participer avec Business France c'est l'assurance pour vous de bénéficier :

  • d'une visibilité sur un Espace de rencontres France collectif et partagé ;
  • de la promotion de votre présence auprès d’une cible d’acteurs locaux identifiés ;
  • de l''organisation et programmation de mini-rencontres collectives sur le salon avec des acteurs du marché (institutionnels, municipalités, secteur privé, industriels...) ;
  • de l'organisation (en option) pour vous d’un programme individuel de 4-5 rendez-vous ciblés (sur/hors salon) avec de potentiels  futurs partenaires, agents, distributeurs, ou clients ;
  • de votre inscription et visibilité sur le catalogue officiel du salon et sur celui de la délégation France ;
  • de la remise du « Guide des affaires Pologne » (dernière édition).

Dans le cadre du programme régional export, bénéficiez d'un accompagnement personnalisé et d'une aide financière de la région (pouvant aller jusqu'à 50 % du coût).

Le dispositif d’aide national « Chèque relance export » est cumulable avec cette aide régionale. Le cumul de l’aide régionale et du chèque relance export national ne saurait excéder 100 % du montant HT des dépenses exposées.

Retrouvez toutes les informations sur le dispositif du chèque relance export sur : Chèque Relance Export.