Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
Corée du Sud, République
Thématique
Samsung Electronics et SK Hynix ont l'intention de construire en Corée du Sud le méga-cluster de semi-conducteurs le plus grand et le plus performant au monde, représentant un investissement global de 427 Mds EUR. Ce projet bénéficiera du soutien du gouvernement coréen, qui s'engagera dans la création d'infrastructures, la mise en place d'un environnement propice à l'investissement, le renforcement de l'écosystème des semi-conducteurs, ainsi que l'acquisition de technologies de pointe et de ressources humaines de qualité.
Image info sectorielle

Le cluster englobera les villes de Pyeongtaek, Hwaseong, Yongin, Icheon, Anseong, Seongnam, Pangyo et Suwon, où sont regroupées des entreprises et des organisations spécialisées dans les semi-conducteurs. 

Actuellement doté de 19 usines de production de semi-conducteurs et de deux centres de recherche, le cluster bénéficiera de 16 nouvelles installations d'ici 2047, dont 13 usines de production et trois centres de recherche. Samsung Electronics investira un montant total de 34 Mds EUR dans le complexe industriel national de Yongin, le complexe industriel général de Pyeongtaek et le centre de recherche et développement (R&D) de Giheung. Ce qui inclura une usine supplémentaire par rapport à son plan initial, avec un investissement de 206 Mds USD visant à construire cinq usines de fabrication de semi-conducteurs de pointe dans le complexe industriel national de Yongin. Parallèlement, SK Hynix investira 83 Mds EUR dans le complexe industriel général de Yongin. 

Le méga-cluster s’étendra sur une surface de 21 millions de m² - le plus vaste au monde - avec une capacité de production prévue de 7,7 millions de semi-conducteurs par mois d'ici 2030. Selon les estimations gouvernementales, le cluster devrait engendrer environ 446 Mds EUR de production et contribuer à la création de 3,46 millions d'emplois. 

Pour concrétiser cet objectif, le gouvernement apportera son soutien au cluster à travers quatre axes majeurs : l'infrastructure et l'environnement d'investissement, le renforcement de l'écosystème, le développement de technologies de pointe et l'acquisition de talents de grande qualité. Compte tenu de l'importance cruciale des approvisionnements électriques et hydriques à grande échelle pour les processus liés aux semi-conducteurs, le gouvernement envisage de recourir à des procédures de traitement accéléré, telles qu'un système de délai d'approbation, afin de prévenir tout retard dans les investissements. De plus, il prévoit de réduire la période de construction des lignes de transmission de plus de 30 % en mettant en œuvre la loi spéciale sur l'expansion du réseau national d'électricité. 

Après avoir étendu le crédit d'impôt pour les investissements dans les semi-conducteurs à 25 % en 2023, le gouvernement cherche à créer un environnement d'investissement attrayant en élargissant la liste des technologies éligibles au crédit d'impôt pour les semi-conducteurs à 22. Il s'engage également à accroître le taux d'indépendance de la chaîne d'approvisionnement à 50 % d'ici 2030, par rapport au niveau actuel de 30 %, tout en augmentant le nombre de petites et moyennes entreprises réalisant un chiffre d'affaires d'au moins 1 Bn KRW (environ 690 M EUR) à 10, contre quatre actuellement. Par le biais du Programme de Promotion de l'Ecosystème des Semi-conducteurs, qui fournira des prêts et des garanties préférentiels d'une valeur de 16 Mds EUR au cours des trois prochaines années, le gouvernement vise également à développer l'industrie coréenne des semi-conducteurs sans usine (fabless) et à intégrer dix entreprises coréennes parmi les cinquante principales entreprises mondiales. 

Source : Business France Corée du Sud, janvier 2024