Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
Japon
Thématique
Image info sectorielle

Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. devrait conclure un accord préliminaire avec l'université de Kyushu pour un partenariat de grande envergure axé sur les semi-conducteurs, et ce, dès le mois d'avril.

TSMC, plus grand fabricant de puces sous contrat au monde, enverra du personnel au centre d'éducation pour les semi-conducteurs et la création de valeur de l'université japonaise, dans le but de remédier à la pénurie de talents dans ce domaine. Dans le cadre du protocole d'accord qui doit être signé, les partenaires envisageront également de mener des recherches conjointes à l'avenir.

L'usine TSMC de Kumamoto, située dans le sud-ouest de l'île de Kyushu, est entrée en service en février. Les plans d'une deuxième usine à Kumamoto, approuvés par le ministère de l'économie, du commerce et de l'industrie, prévoient que le fabricant de puces propose un programme d'études sur les semi-conducteurs à l'université de Kyushu.

En septembre, l'université a signé des protocoles d'accord avec l'université nationale Yang Ming Chiao Tung et l'institut de recherche en technologie industrielle de Taïwan, qui ont participé à l'implantation de TSMC.

Kyushu sera confronté à une pénurie annuelle de 1 000 personnes dans le domaine des semi-conducteurs au cours des dix prochaines années, selon les prévisions d'un consortium régional composé de représentants de l'industrie, du gouvernement et du monde universitaire, qui se concentre sur les besoins en personnel du secteur. L'université de Kumamoto a introduit un programme d'études sur la science des données au niveau de la licence cette année universitaire, avec une concentration sur les dispositifs à semi-conducteurs ajoutée à son département d'ingénierie.

Source : Nikkei Asia, 01/04/24