Date de publication :

Secteur Santé
Pays concerné
Australie
Thématique

Le gouvernement australien a annoncé en février dernier qu’il subventionnera à hauteur de 30,5 Mds EUR le projet de développement et commercialisation du cœur artificiel le plus avancé au monde, une technologie qui pourrait réduire de moitié les décès par insuffisance cardiaque dans le monde.

C’est la troisième subvention la plus importante de l'histoire du Medical Research Future Fund (MRFF).

Chaque année, plus de 23M de personnes dans le monde souffrent d'insuffisance cardiaque, mais seules 6 000 d'entre elles auront la chance de recevoir un cœur de donneur.

Le programme Artificial Heart Frontiers, dirigé par l'Université Monash, réunit cinq majeures universités australiennes, trois partenaires cliniques et une entreprise australienne pour développer trois technologies cardiaques révolutionnaires sous le nom de ‘Total Artificial Heart’.

Ce ‘Total Artificial Heart’ utilise une technologie de lévitation magnétique de pointe, offrant une durabilité de plus de 10 ans, une taille adaptée à l'implantation chez les enfants et une puissance suffisante pour les adultes. Il permettra aux patients de maintenir un mode de vie actif et d'améliorer leur qualité de vie.

En investissant dans ce projet, les entreprises étrangères peuvent non seulement contribuer à cette révolution médicale, mais aussi bénéficier d'opportunités de partenariat stratégique, de croissance de l'industrie de la recherche et de la fabrication et de la création de plus de 2 000 emplois.

Source : Department of Health and Aged Care - 20 février 2024