Date de publication :

Secteur Univers de la Personne, de la Maison, des Sports et Loisirs
Pays concerné
États-Unis d'Amérique
Thématique
Image info sectorielle

Depuis le début de 2024, trois des 14 équipes de la NWSL ont été vendues, et la franchise la plus valorisée de la ligue recherche désormais un acheteur. Plus largement, toutes les équipes de la NWSL, à l'exception de deux, ont soit rejoint la ligue, soit changé de propriétaire depuis le début de la saison 2021. Voici quelques réponses aux plus grandes questions posées sur les actions autour de la NWSL :

Pourquoi les investisseurs d'origine sont-ils si désireux de se retirer ?

Ils ne le sont pas. Diverses forces non stratégiques ont incité plusieurs des récentes ventes.

Le propriétaire des Portland Thorns, Merritt Paulson, et le propriétaire des Chicago Red Stars, Arnim Whisler, ont chacun été confrontés à une immense pression pour vendre leurs franchises après qu'une enquête de la Fédération américaine de soccer en 2022 a révélé que les deux organisations n'avaient pas réussi à traiter les comportements abusifs de leurs anciens entraîneurs. La vente du Reign était un effet secondaire de la vente de la société mère française de l'équipe, l'OL Groupe, et de sa vente ultérieure majoritaire de l'équipe féminine de Lyon à la propriétaire des Washington Spirit, Michele Kang.

La possible vente d'Angel City, dont le conseil d'administration a récemment retenu les services de Moelis & Co. pour explorer la vente d'une participation majoritaire dans ce qui est largement considéré comme la franchise la plus valorisée de la ligue, est motivée par les dissensions au sein des membres du groupe de propriétaires de l'équipe. Seule la vente du San Diego Wave par Ron Burkle pour un record de 113 millions de dollars — soit un retour sur investissement de 5 550 % par rapport aux 2 millions de dollars de frais d'expansion qu'il a payés en 2021 — semble avoir été motivée principalement par un gain financier.

Qu'est-ce qui alimente la demande et l'augmentation des valorisations ?

La commissaire de la NWSL, Jessica Berman, a déclaré qu'au cours de la dernière phase d'expansion de la NWSL, la ligue avait rencontré et évalué environ 80 investisseurs intéressés et qualifiés. Ce processus a abouti à la vente de seulement deux nouvelles franchises, dans la région de la baie de San Francisco et à Boston, pour 53 millions de dollars chacune. Bien qu'il n'y ait aucune indication que la NWSL prévoit d'arrêter de se développer de sitôt, de nombreux investisseurs voient de la valeur à s'impliquer le plus tôt possible.

"Les personnes qui veulent faire partie de ce que nous construisons, comprennent et connaissent nos priorités stratégiques, croient que nous allons être la meilleure ligue du monde", a déclaré Berman. "[Ils pensent] que s'ils entrent tôt... il y a un énorme potentiel de hausse à venir."

L'achat en 2022 par Michele Kang des Washington Spirit pour 35 millions de dollars a réinitialisé le marché des franchises de la NWSL et a entraîné une série d'augmentations de valorisations.

Ces paris sont en partie basés sur un afflux de dollars de sponsoring d'entreprise, une augmentation de l'audience télévisuelle (en hausse de 41 % d'une année sur l'autre sur CBS) et une affluence en hausse de 32 % en 2023 à une moyenne de 10 900 fans par match. Les nouveaux accords de droits médiatiques de la ligue avec CBS, ESPN, Amazon et Scripps valent ensemble 60 millions de dollars annuellement en incluant les coûts de production et les dépenses marketing (contre seulement 1,5 million de dollars par an auparavant) et offrent une plus grande exposition sur des chaînes largement disponibles. Bien que les nouveaux accords ne rapportent toujours pas d'argent aux bilans des équipes, les revenus médiatiques accrus compenseront les dépenses au niveau de la ligue pour lesquelles les propriétaires d'équipes auraient autrement été responsables.

Si les valeurs des équipes grimpent de façon astronomique, celles-ci restent bien en dessous du coût d'acquisition d'une équipe dans les ligues masculines de premier plan. Les sources soulignent rapidement que la plupart des transactions récentes ont évalué les clubs de la NWSL à six ou sept fois le chiffre d'affaires, ce qui est bien inférieur aux multiples de chiffre d'affaires des équipes masculines de premier plan et suggère encore de la marge de manœuvre. L'arrivée de capitaux institutionnels de la part de propriétaires comme Sixth Street pour Bay FC et de Carlyle pour le futur investisseur du Seattle Reign offre une indication supplémentaire que les valeurs actuelles des équipes sont concurrentielles.

Que signifie le vaste renouvellement de la propriété pour la trajectoire de la NWSL ?

Les récentes transactions ont permis à la ligue d'attirer des investisseurs plus fortunés et, dans de nombreux cas, ayant déjà une expérience de la propriété d'équipes dans des ligues plus établies. Les acteurs de l'industrie conviennent universellement que "renouveler" les early investors en faveur de propriétaires d'équipes plus riches sera vital pour la croissance continue de la ligue et son succès futur.

"Il y a une dynamique autour de l'idée que, pour développer cela correctement, nous devons investir. Quand cela se produit, vous avez une élimination naturelle des propriétaires," a déclaré un banquier. "C'est fou que la NWSL ait le calibre de salle de réunion qu'elle a à ce stade précoce de croissance."

L'augmentation des investissements sera particulièrement cruciale pour que la NWSL maintienne sa position en tant que première ligue de football féminin au monde, surtout alors que les clubs de football féminin européens commencent à attirer de nouveaux investissements.

Quel sera le prochain domino à tomber ?

La ligue travaille avec Inner Circle Sports pour vendre une 16ème franchise d'expansion cette année qui débuterait en 2026 aux côtés de Boston. Même avant la vente record de 113 millions de dollars du Wave, la ligue était sur le point de recevoir un coup de pouce de 53 millions de dollars provenant des frais d'expansion qu'elle avait reçus lors de la dernière phase d'expansion. Maintenant, plusieurs investisseurs de la NWSL et des professionnels de la finance ont déclaré que les prochains propriétaires à rejoindre la ligue auraient de la chance de payer moins de 100 millions de dollars pour ce privilège.

Berman a déclaré : "Ce n'est pas exagéré de dire qu'il n'y a pas assez d'opportunités pour les soumissionnaires qualifiés qui veulent faire partie de ce que nous construisons."

Pendant ce temps, la vente d'une participation majoritaire dans Angel City, qui génère deux fois plus de revenus que son premier concurrent direct, établirait certainement un nouveau record de valorisation de la NWSL. La part des capitaux propres mise en vente et le cédant ne sont pas claires, et il reste à voir comment la structure de propriété complexe de l'équipe affectera la capacité du conseil à manœuvrer. Le principal investisseur Alexis Ohanian détient la plupart des parts dans le club mais n'a pas le contrôle du conseil de l'équipe, malgré le fait qu'il soit le représentant du club au conseil de la ligue. Faire entrer un nouveau propriétaire majoritaire nécessitera que cette toile complexe soit démêlée.

Aucune autre franchise existante n'est actuellement mise en vente publique, mais il ne serait pas surprenant que d'autres propriétaires, en particulier ceux qui ont investi dans la ligue avant l'achat révolutionnaire du Spirit par Michele Kang, cherchent à tirer parti de l'engouement pour rejoindre la ligue. Plusieurs sources ont également suggéré que Carolyn Tisch Blodgett, qui a rejoint le groupe de propriétaires du NJ/NY Gotham FC en tant qu'associée limitée l'année dernière, pourrait prendre une part plus importante dans cette franchise.

Source : 25 mars 2024, Alex Silverman et Chris Smith, Sports Business Journal