Date de publication :

Secteur Equipements et Solutions pour l'Agriculture et l'Agroalimentaire
Pays concerné
Algérie
Thématique
Le ministre de la Pêche, Ahmed Badani, a déclaré au Salon International de la Pêche et de l'Aquaculture (SIPA) à Oran que l'Algérie a acquis une expertise technique dans la construction des navires de pêche et qu'il existe une concurrence au niveau local dans le domaine, rendant l'Algérie prête pour leur exportation.
Image info sectorielle

Il a également mentionné que des contacts sont établis avec des pays africains et arabes pour vendre des navires algériens, avec un soutien diplomatique pour les opérateurs économiques. Ce qui met en avant le potentiel de croissance pour l'industrie navale algérienne et les opportunités commerciales à l'international.

Pour simplifier les rencontres entre les opérateurs économiques et encourager les collaborations, l'événement a intégré la numérisation, ce qui a eu un impact positif, se traduisant par une augmentation du nombre d'exposants par rapport à l'édition de 2019.

M. Badani a indiqué que tous les ports sont actuellement saturés en raison de l'augmentation du nombre de bateaux de pêche, qui dépasse désormais les 6 000, alors qu'il était inférieur à 3 000 il y a 10 ans. Par ailleurs, il a révélé que l'aquaculture connaît une croissance rapide, notamment pour des espèces telles que la daurade, le loup de mer et particulièrement le tilapia rouge, pour lequel la production d'alevins et d'aliments est désormais locale.

L'Algérie projette de développer des fermes locales d'engraissement de thon rouge pour augmenter la valeur ajoutée et les revenus en devises. Un projet est mené par des opérateurs privés et soutenu par le ministère de la Pêche, qui offre un accompagnement technique et administratif ainsi qu'un site d'investissement. Cette initiative est perçue comme un atout majeur pour l'industrie. Les avancées techniques dans ce domaine ont déjà permis d'augmenter le quota de thon rouge pour 2024 à 2 023 tonnes, contre 1 650 en 2023, générant ainsi 35 millions de dollars en exportations.

Source : L'Expression, 10/02/2024