Date de publication :

Secteur Equipements et Solutions pour l'Agriculture et l'Agroalimentaire
Pays concerné
Algérie
Thématique
Image info sectorielle

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Badani, a annoncé un « saut qualitatif » dans l’aquaculture entre 2020 et 2024, avec une production annuelle atteignant près de 7 000 tonnes. Il a souligné les incitations et avantages fiscaux de la loi des finances 2024, incluant :

  • Exonération de l'impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) pour les coopératives de pêche et d’aquaculture ;
  • Exonération des droits douaniers ;
  • Taux réduit de TVA pour l'importation d'aliments aquacoles ;
  • Réduction de la TVA à 9 % et de 5 % pour l'importation d’alevins et de poissons ;
  • Prime incitative de 50 DZD/kg de tilapia produit.

Lors de sa visite à Djelfa (300 km, sud d’Alger), le ministre a commencé par le chef-lieu de la wilaya, où il a pris connaissance des indicateurs socio-économiques de l’aquaculture locale, comprenant 168 bassins d'irrigation agricole et cinq projets aquacoles avec 69 000 alevins de tilapia. Il a présidé la signature de 3 conventions de coopération avec l'université de Djelfa, la direction des services agricoles et la direction de la formation professionnelle.

À Dar Chioukh, il a inspecté une ferme aquacole en eaux douces avec 29 bassins, pouvant accueillir plus de 400 000 alevins de tilapia et 200 000 alevins de poissons d'ornement. À Ain Oussara, il a supervisé l’ensemencement de 50 000 alevins de tilapia et visité une unité de fabrication d'aliments pour poissons avec une capacité annuelle de 6 000 tonnes. La visite s'est clôturée par l’inspection d’une entreprise privée de production de tilapia monosexe, capable de produire 2 millions d’unités par an.

Source : Algérie Eco - 07/06/2024