• 17,2 M Population
  • 1 607 USD PIB par habitant
  • B Note environnement des affaires
  • 98 % Taux d'accès à l'eau potable
  • 48.12 % Taux d'urbanisation
  • Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, AFD, Banque Mondiale, ONAS, SONES, OFOR, UCG, Service Enonomique, ANSD (03/08/2022)
  • Caractéristiques du marché
  • Opportunités pour l'offre française
  • Responsabilité sociétale
  • Clés d'accès

Les fondamentaux

Hydraulique urbaine : l’alimentation de Dakar et sa région en eau potable provient en grande partie d’un système d’adduction d’eau depuis le Lac de Guiers, situé à plus de 250 km au nord de Dakar. Les capacités de production sont estimées à près de 700 000 m3/j (sans compter la 3ème usine de production KMS 3) tandis que les besoins en eau potable sur le périmètre affermé (7 M d’hab.) sont estimés à environ 900 000 m3/j. Hydraulique rurale : un système de délégation de service public à des privés est mis en place avec quatre délégations de service public opérationnelles. Assainissement : le Sénégal compte une quinzaine de stations d’épuration fonctionnelles, 96 stations de pompage pour les eaux usées, 77 pour les eaux pluviales, des réseaux estimés à 1 854 km pour les eaux usées et 359 km pour les eaux pluviales. Déchets : près de 6 M de tonnes de déchets ont été produits en 2022. Une grande partie de ces déchets est jetée dans les rues, dans les canaux d’assainissement ou à la mer. La décharge de Mbeubeuss, située en banlieue dakaroise, est la principale décharge du pays.

Chiffres du secteur