Date de publication :

Secteur Transition écologique
Pays concerné
Thaïlande
Thématique
La Thaïlande a inauguré le marché des crédits carbones dans le secteur forestier par l’acquisition de crédit correspondants à 400 tonnes de CO2, d'une valeur de 31 000 EUR, auprès des communautés de banques d'arbres de Ban Thalee et de Ban Daeng dans la province de Khon Kaen.
Image info sectorielle

La Banque de l'Agriculture et des Coopératives Agricoles (BAAC), à l'origine de cette acquisition, espère inciter les individus à planter des arbres grâce à la source de revenus que peut générer la vente de crédits carbone. De l’autre côté, cette initiative profitera aux entreprises qui souhaitent réduire leur empreinte carbone et qui verront dans ce marché l’opportunité d’y parvenir.

Cette initiative s’inscrit également dans le programme volontaire de réduction des émissions de la Thaïlande (T-VER) dont l’objectif est de réduire les émissions de dioxyde de carbone de tous les secteurs du pays. Afin de poursuivre cet objectif, la BAAC a l'ambition de planter 108 000 arbres par an et de générer des crédits correspondants 510 000 tonnes d’équivalent CO2 à des fins commerciales d'ici cinq ans.

Afin de déterminer le calcul du crédit carbone, la BAAC a estimé qu’un arbre génère un crédit de carbone de 9,5 kg de CO2 par an. Les communautés de banque d’arbre doivent ainsi évaluer leur crédit carbone selon les méthodes indiquées par la BAAC avant de pouvoir fournir les données à l’Organisation thaïlandaise des gaz à effet de serre.

Malgré le coût d’achat des arbres – qui demeure élevé – et le long processus d’évaluation des crédits carbone, certains habitants interrogés estiment que la vente de crédits carbone reste une démarche intéressante pour contribuer à améliorer la préservation de l’environnement tout en générant des revenus.

Source : The Nation - 7/02/2024