Date de publication :

Secteur Transition écologique
Pays concerné
Taïwan
Thématique
Début mai, le ministère de l’environnement taïwanais a remporté le prix Smart 20 Awards pour ses systèmes de surveillance de la qualité de l’air. Celui-ci a été décerné par l’association des villes intelligente « Smart Cities Connect » aux Etats-Unis. C’est la première fois qu’une instance gouvernementale centrale est honorée par cette distinction.
Image info sectorielle

Il s’agit d’un dispositif mobile mis en place actuellement dans plusieurs grandes villes, qui aide à déterminer la source potentielle de la pollution, à détecter l’ampleur d’un incident et à mieux contrôler la qualité de l’air.

En effet, depuis 2017, le ministère de l’environnement a mis en œuvre de nouvelles technologies telles que capteurs, internet des objets, analyse de données et intelligence artificielle dans un réseau de surveillance de la qualité de l’air. Environ 10 000 capteurs ont été déployés dans des zones sensibles des 18 municipalités. Ce dispositif fournit des donnés en direct et à haute résolution spatiale et temporelle sur la qualité de l’air, ce qui permet aux villes d’enquêter sur les sources de pollution et de développer d’autres applications intelligentes pour la gestion de l’environnement.

Suite à la réalisation d’une étude sur les liens entre les polluants et les risques pour la santé publique, le National Health Research Institutes a suggéré des modifications des normes concernant certains polluants, notamment le niveau de PM 2.5. Le ministère de l’environnement a annoncé le mois dernier un amendement à la réglementation sur la qualité de l’air, prévoyant ainsi un changement en ce sens.

Source : « CHANG Hsiung-Feng, 08/05/2024, CNA, https://www.cna.com.tw/news/ahel/202405080162.aspx; Business France Taiwan; LI Bo-Hao, 16/05/2024, UDNNEWS,  https://udn.com/news/story/7266/7967739  »