Date de publication :

Secteur Tech
Pays concerné
Pays-Bas
Thématique
Image info sectorielle

À partir d'octobre, une nouvelle réglementation européenne, appelée Network- and Information Security (NIS2), entrera en vigueur, imposant des obligations strictes en matière de cybersécurité à près de 50 000 entreprises aux Pays-Bas. Cependant, selon le platform Samen Digitaal Veilig, seulement une fraction de ces entreprises est au courant de ces nouvelles exigences.

La NIS2 rend les entreprises non seulement responsables de leur propre sécurité numérique, mais aussi de celle de toute leur chaîne d'approvisionnement. Cela signifie que les dirigeants pourraient être tenus personnellement responsables en cas de négligence dans ce domaine crucial.

Des milliers d'entreprises risquent de perdre d'importants clients et revenus dans les prochains mois, car elles ne sont pas encore informées des nouvelles obligations européennes en matière de cybersécurité. Cette mise en garde provient de 63 organisations sectorielles et fédérations, telles que MKB-Nederland, Techniek Nederland, Transport en Logistiek Nederland, Bouwend Nederland et Bovag.

"Beaucoup d'entreprises ne savent pas encore à quoi s'attendre", expliquent les organisations sectorielles. C'est pourquoi elles ont rejoint le platform Samen Digitaal Veilig, qui aide depuis plusieurs années les entreprises à renforcer leur sécurité numérique.

Coen van den Berg de Samen Digitaal Veilig souligne que la nouvelle réglementation européenne affectera directement plus de 50 000 entreprises néerlandaises, mais que seule une minorité est consciente des nouvelles exigences.

Bien que les Pays-Bas n'aient pas encore finalisé leur législation d'ici octobre, les entreprises qui traitent avec d'autres pays européens pourraient déjà rencontrer des difficultés. En effet, certaines entreprises qui livrent des clients en Allemagne reçoivent déjà des avertissements pour se conformer à la réglementation d'octobre, sous peine de perdre ces clients stricts en matière de conformité législative.

Source : ANP, 23/04/2024